Vous êtes ici : Accueil du site > Repères historiques > Période contemporaine > Les origines de Guiler sur Goyen
Publié : 9 février 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les origines de Guiler sur Goyen

d’où vient cette petite commune ?

Située au Nord du Pays Bigouden, Guiler a une histoire courte. Trève de Mahalon, elle a son indépendance comme commune et comme paroisse depuis 1790. Cela ne fut pas pas facile car le projet de rattachement à Landudec ne plaît pas aux populations, des luttes entre membres du clergé réfractaire et jureur ne sont pas oubliées. Guiler sur Goyen se dit « Gwiler » en breton, issu du vieux breton « uuiler » issu lui-même du latin « villare ». Il existe des vestiges gallo-romains au village de Lanzaludo à l’est du bourg ; c’est une preuve d’une occupation ancienne des lieux. D’une superficie de 1 125 hectares, à l’écart des axes importants, cette commune rurale a eu plus de 700 habitants avant la Guerre 14-18. Cette guerre emporte 46 Guilériens puis l’exode rural fait baisser la population assez rapidement. Le remembrement des terres agricoles après 1 965 va faire disparaître les petits chemins menant au bourg,une bonne partie de la commune devenant un plateau (trop) dégagé entre Mahalon et Landudec. Cependant, cette transformation apporte des routes praticables et permet la mécanisation de l’agriculture et il n’est plus nécessaire de passer par des cours de ferme. Cependant le bord du Goyen a gardé un cachet pour les promeneurs et il est possible de traverser la commune en diagonale depuis les éoliennes jusqu’à l’axe Douarnenez-Pont-L’Abbé en marchant dans les sous-bois.

portfolio