Vous êtes ici : Accueil du site > Patrimoine art et traditions locales > Les musées et les expositions > Rencontre avec le musée des petits meubles bretons.
Publié : 16 novembre 2008
Format PDF Enregistrer au format PDF

Rencontre avec le musée des petits meubles bretons.

Ce musée se situe impasse de la poste en face de l’église de Plozévet. En fait, c’est l’ancien atelier de fabrication de meubles bretons des frères Douirin Yves et Pierre où tous les deux, ils ont fabriqués des pièces magnifiques durant des années. L’atelier Douirin est une très vieille maison de Plozévet.

Je me souviens dans les années soixante dix. J’allais chercher de la sciure de bois pour mon chat car à l’époque, nous n’avions pas de litière cela n’existait pas. A ce moment là, il y avait beaucoup d’ateliers de fabrication de meubles bretons. Et l’on trouvait dans ces ateliers soit des copeaux ou de la sciure de bois pour les chats pour leur faire une litière. Lorsqu’on entrait dans l’atelier cela sentait l’odeur du bois. La sciure dégageait un forte odeur de bois.

J’étais enfant mais je me souviens quand on poussait la porte. On entrait dans un atelier de sculpteurs. Dans un coin de l’atelier, les deux frères Yves et Pierre Douirin travaillaient. A l’époque, ils étaient en sabots. Ils étaient très simples les deux frères Douirin et quelle beauté du travail du bois. C’était un plaisir de les regarder faire. Le savoir faire de l’époque, c’était quelque chose. Je me souviens. Je les regardais travailler. Ils transformaient un morceau de bois en un objet de toute beauté. Ils ont fabriqué des meubles bretons puis sont passés aux meubles miniatures. Tous ces petits meubles bretons véritable réplique du meuble d’époque. Lits clos, armoire, lits pour enfants reproduits en miniature avec toute la dextérité dont ils faisaient preuve. Car, c’était très petit et il fallait être vraiment un artiste pour les réaliser.

Quelques années plus tard sont venus les rejoindre les deux fils de Yves Douirin, Jean Yves l’ainé et son frère Rémy. Ils ont appris avec leur père et leur oncle le métier de sculpteur. Rémy Douirin est un artiste. Trés doué dans son art. Il a appris à sculpter à l’école de sculpture d’Auray dans le Morbihan. Il a réalisé des pièces magnifiques comme la réplique de la main d’un grand père. Ce qui a valu à Rémy et à sa main sculptée les honneurs du journal, il y a à peu prés une quinzaine d’années. Aujourd’hui, il réalise des pièces sur commande.

Un jour, l’atelier s’est révélé trop petit. Et les frères Douirin Jean Yves et Rémi ont déménagé dans le local neuf, situé un peu plus haut, au dessus du vieil atelier. Dans l’ancien atelier, ils ont installé le musée que l’on peut voir aujourd’hui. Si, vous le visitez, vous pourrez voir toutes les réalisations d’autrefois et les ouvrages réalisés par Rémy dont une statue d’indien très réaliste. Tous les petits meubles bretons de la taille de jouets de poupées, les vieux outils, les machines de l’époque comme cette scie sauteuse à pédale sont réunis dans le musée. Souvent dans le livre d’or que l’on trouve à la sortie de la visite, les petites filles écrivent qu’elles aimeraient les mêmes petits meubles bretons pour leurs poupées. Vous pourrez y découvrir, des objets tels des encriers, des plumiers etc... Mais aussi tous les outils qui ont servi à les réaliser. Et, pleins d’autres choses relatives à l’ancien temps.

Bernadette Douirin, la maman de Jean Yves et Rémy vous fait visiter et vous explique avec beaucoup de passion l’histoire de chaque objet du musée. Bernadette vous montrera une magnifique sculpture réalisé par Rémy. C’est un indien d’une telle réalité qu’on pense qu’il va tirer une flèche avec son arc. En face du musée se trouve le ti coz et dans cette vieille maison typiquement bretonne, Bernadette vous fait découvrir la pièce d’origine où vivaient les grand-parents de Jean-Yves et Rémy. On découvre un lit clos avec une poupée en habit de baptême (la tenue originale de baptême de Jean-Yves), une vieille horloge, une armoire, un vaisselier en grandeur nature.

Au bourg, Armelle vous recevra à sa boutique rue du centre où l’on trouve plein de jolies choses bretonnes. Armelle Douirin est l’épouse de Jean Yves Douirin. Quand je dis que c’est une maison familiale, c’est bien vrai.

Ouvert de Juillet à fin Août de 10h à 12h et de 15h à 18h. Hors saison sur rendez vous.

Musée des petits meubles bretons. Impasse de la poste 29710 PLOZEVET.

Tél : 02 98 91 42 04.

www.douirin.com