Vous êtes ici : Accueil du site > Patrimoine art et traditions locales > La gastronomie > Les bons plans culinaires de tatou Vronix
Publié : 9 février 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les bons plans culinaires de tatou Vronix

Dans le Haut Pays Bigouden, il est une boisson très appréciée. Cette boisson se nomme le café. Je vous convie à la visite de la brûlerie d’Elise située à Plozévet.

J’avoue que moi même, je suis une fan de cette boisson. Rien de tel qu’un bon bol de café chaud que l’on boit tout en se réveillant. Nos narines titillées par cette odeur de café qui nous ravigote. Et bien, c’est ce parfum de café chaud du matin que l’on sent lorsque l’on approche de chez Elise. Le lundi et le jeudi sont les jours de torréfaction. On entre dans une jolie boutique. Elise vous reçoit avec un sourire et vous propose un café. Elle vous demande quel café vous désirez boire et vous en sert une tasse accompagné d’un biscuit bigouden. Pendant la dégustation, elle vous explique les différentes sortes de café qu’elle torréfie et vous aide dans le choix d’un café. Cinq variétés pures de café permettent à Elise de les mélanger pour obtenir du café aux goûts divers : fort, décaféiné, doux, fruité. Les cinq variétés pures de café sont INDONESIE, MOKA HARRAR, BRESIL, COSTA RICA et MARAGOGYPE. Enfin un café issu du commerce équitable : MOKA D’ETHIOPIE. Elise vous propose également 25 sortes de thé et infusions en vrac que l’on achète au poids. Tous aussi bons les uns que les autres, on ne sait jamais lequel choisir. Je vous recommande personnellement son thé des îles à base de fruits exotiques. Mais, il va de soit que cela reste une affaire de goût. Il y a quelques années, Elise rendait visite régulièrement à Xavier Guichaoua propriétaire de la brûlerie Guichaoua. Attirée par l’odeur du café dégagé par la torréfaction, c’était un plaisir d’aller déguster un café avec Xavier. Il pensait à la retraite et à plusieurs reprises demandait à Elise si elle ne voulait pas prendre la suite. A force d’aller le voir, Elise a pris la suite de la brûlerie à la retraite de Xavier. C’est ainsi qu’au premier octobre 2005, Elise a démarré la brûlerie. Elise explique à ses visiteurs la torréfaction. Quand le café entre vert dans la machine, il grille et ressort marron dans le bac. La torréfaction dégage beaucoup de chaleur. Il est torréfié. Ensuite la pale tourne pour faire refroidir les grains de café. Lorsqu’il est froid, il tombe dans une bassine. Puis muni d’un aspirateur, le café part dans des tuyaux jusqu’à la machine pour l’ensachage.

La mise en sachet se fait manuellement par Elise. En sachet de 500 g, en 250 g, moulu ou en grain on a le choix. Un coin de sa brûlerie est consacré à une boutique d’articles relatif au café et au thé. De jolis mugs, boîtes à sucre, boîtes à thé, pots à café et pleins d’autres choses vous raviront par leur originalité.

Elise propose également du chocolat en poudre et du café à la vanille. Elle peut suivant votre demande vous confectionner une corbeille garnie pour offrir.

Une grand mère m’a raconté, dans les années 50, à la sortie de la messe, on entrait à l’épicerie du bourg et l’on demandait en breton :
- UR JEU KAFE
- UR STAL GAFE

Et, l’épicière donnait un kilo de sucre, un paquet de chicorée et un paquet de café. Ce qui représentait un ensemble pour boire le café.

Ensuite, comment parler du café sans évoquer une tradition du Haut Pays Bigouden. Je veux nommer le mémorable quart d’heure Bigouden. Qui n’a pas vécut ce moment unique où le café était le centre du goûter mais avec pas mal d’agapes avant et après.

Vraiment, c’était quelque chose d’exceptionnel. On se réunissait entre amis à l’heure du goûter. On commençait par l’apéritif qui souvent se trouvait être un élixir maison élaboré par la maîtresse de maison, recette à base de lambig, macération de fruits et ajout de sucre et que l’on appelait apéritif Bigouden. Chacun sa recette et son savoir faire.

Ensuite, nous passions au plat de charcuterie : jambon, pâté en grande tranche, saucisson, andouille etc... avec bien sûr pain et beurre accompagné d’un bon vin rouge ou blanc.

Après s’être régalé avec la charcuterie, nous passions au café chicorée servi dans des grands bols accompagné de gâteaux bretons, crêpes tartinées de beurre et aussi les gâteaux de la pâtisserie.

Tout cela était mangé dans la plus grande convivialité. On parlait des dernières nouvelles du bourg. Cela s’est perdu avec le temps. Il m’arrive encore avec les anciens de recréer le quart d’heure Bigouden et je vous assure que c’est quelque chose de très convivial.

Ouvert le lundi et le jeudi matin de 9h à 12h.

Elise Campéon Pennengoat Huella 29710 PLOZEVET

Tél : 06 70 00 01 52 ou 02 98 91 35 90

La recette de tatou Vronix :

GLACE AU CAFE

Pour 8 personnes :

- 1 litre de lait

- 8 jaunes d’oeufs

- 2 petites tasses de café très fort

- 300 g de sucre en poudre

Faire bouillir le lait avec la moitié du sucre. Dans une terrine, battre au fouet électrique les jaunes d’oeufs et le reste du sucre. Verser dessus peu à peu le lait bouillant, tout en remuant. Transvaser dans une casserole et faire prendre la crème sur feu doux sans bouillir en remuant avec la spatule. Aussitôt qu’elle nappe la spatule, retirer la casserole du feu et ajouter le café. Mélanger. Laisser refroidir. Mettre en sorbetière et faire prendre au congélateur.

Décoration : on peut ajouter un coulis de chocolat et décorer de crème chantilly.